Une exposition représentative sur le fado réalisée par le musée du fado et l’EGEAC.
L’exposition, qui sera présenté pendant le Festival, a pour thème «Amália Rodrigues»
Artiste universelle, Amália Rodrigues (1920-1999) est l’une des personnalités les plus importantes de l’histoire de la musique du XXe siècle. Au centenaire de sa naissance, son héritage reste vivant, moderne, intemporel. Dans la splendeur de ses métamorphoses et de ses cycles, le vaste patrimoine phonographique d’Amália Rodrigues l’a longtemps affirmée comme l’une des meilleures chanteuses de notre temps.

Depuis son début professionnel en 1939 au Retiro da Severa, Amalia est un phénomène de popularité. Il a balayé le public, enflammé les passions et suscité le débat le plus animé. Dans l’après-guerre, Amália Rodrigues était déjà la grande figure de référence de la scène musicale portugaise.
Avec un succès absolu depuis son début au Portugal, sa carrière internationale a été l’une des plus apothéotiques et mondiales du XXe siècle. Le monde était sa scène naturelle et sa voix était l’instrument privilégié pour chanter toute la poésie portugaise, du répertoire troubadour et renaissance à la création littéraire contemporaine. En Espagne, au Brésil, au Mexique, aux États-Unis, en France, en Italie et au Japon, Amália Rodrigues a réalisé une consécration sans précédent, saluée et idolâtrée de manière successive par le public et la critique. Au fil des ans et dans le monde entier, elle a reçu les prix les plus prestigieux et les plus prestigieux.

Populaire et érudit, moderne et intemporel, l’héritage d’Amália Rodrigues nous confère, en images, la puissante immanence des grands thèmes de notre culture. Dans le clair-obscur de sa voix, nous reconnaissons l’expression la plus universelle des émotions dans un inventaire illimité de sentiments.

  • 6 au 15 Avril
  • Studio Des Artes Vivants, Casablanca – Casablanca
  • Gratuit