Festival Fado Maroc

Au Théâtre National Mohammed V

Billets en vente dans la billetterie du théâtre

CONCERTS

luis-guerreiro-600

Luís Guerreiro et invité

Guitare portugaise: Luís Guerreiro
Viola Fado: Flávio Cardoso
Basse: José Marino de Freitas
Voix: Maura et Rodrigo Costa Félix

20 Avril – 20h30

Au Théâtre National Mohammed V

carminho---600

Carminho

Guitare portugaise: Luís Guerreiro
Viola
Fado: Flávio Cardoso
Basse
: José Marino de Freitas

21 Avril – 20h30

Au Théâtre National Mohammed V

CONFÉRENCES

rodrigo-costa-felix-600

Maisons de Fado

« Des recueillements des jardins potagers – dans la banlieue de Lisbonne – aux actuelles maisons de fado, un voyage à travers l’histoire de ces espaces uniques, où le Fado s’accomplit dans toute sa plénitude »

Cette conférence s’organise autour des domaines comme suit : L’importance de ces enceintes au fil du temps, pour assurer la survie de ce genre musical, tout comme leurs rôles, essentiels à l’apparition et émergence de nouveaux artistes ; Le dénommé Fado Vadio – genre véritablement amateur – et les plus modernes et professionnels espaces de Lisbonne et Porto ; Attractions touristiques d’excellence des deux principales villes du pays.

20 Avril – 19h00

Au Théâtre National Mohammed V

rui-vieira-nery-600

L’histoire du Fado

Rui Vieira Nery est le spécialiste incontournable portugais de l’histoire du Fado.

21 Avril – 19h00

Au Théâtre National Mohammed V

CINÉMA

“Mísia a voz do fado” – Mísia la voix du fado

Portrait de la carrière de la chanteuse de Fado Mísia. Un film qui nous présente l’univers musical de l’artiste aussi bien que l’influence de la littérature et  des arts plastiques. Depuis la disparition de Amália Rodrigues, Mísia est sans aucun doute, une des interprètes les plus importantes de ce genre musical. Née à Porto, fille de père portugais et mère catalane, les années 90 marquent le début de sa carrière. Mísia renouvelle rapidement cette forme d’expression, mélangeant des tendances aussi bien que des cultures et sonorités différentes. Ce film, tourné entièrement à Lisbonne, nous emporte aux maisons de fado, éparpillées dans Lisbonne, où Mísia se fait accompagner par ses musiciens.

19 Avril – 18h30

Au Institut Cervantes en Rabat

“Com que voz” – Avec qu’elle voix

Alain Oulman est né à Lisbonne en 1928 au sein d’une famille traditionnelle juive d’origine française. Oulman était passionné de livres, de musique et d’Amália Rodrigues, avec qui il a étroitement collaboré pendent plusieurs années. Persécuté par le régime de Salazar et plus tard exilé en France,  c’est grâce à Alain Oulman que de grands noms de la littérature, tels que Luís de Camões, Alexandre O’Neill, Pedro Homem de Melo et David Mourão-Ferreira  feront partie de son répertoire. Oulman vraisemblablement a vécu plusieurs existences – brillantes – que ce film, réalisé par son propre fils Nicholas Oulman, nous permet enfin de connaître.

20 Avril – 18h00

Au Institut Cervantes en Rabat

EXPOSITION

L’histoire du Fado

Produite par le Musée du Fado, cette exposition illustre l’histoire du fado, depuis sa création jusqu’à nos jours. Cette exposition intègre une riche iconographie – partitions, affiches, gazettes, photographies – illustrant la façon dont la chanson urbaine de Lisbonne s’est consacrée-  en passant par la revue, l’enregistrement musical, la radiodiffusion, le cinéma, la télévision les grandes scènes du monde et à l’importance croissante du fado dans les circuits de la world music.

19,20, 21 Avril

Au Théâtre National Mohammed V

Au Théâtre National Mohammed V

  • Lundy – Vendredi – 10h00 > 12h30 | 15h00 > 19h00
  • Samedi – 10h00 > 12h30 | 16h00 > 19h00

CO-PRODUCTION

PARRAINAGE

PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

PARTENAIRES LOGISTIQUES

MEDIA PARTNERS